Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/17/d317261532/htdocs/webelan/config/ecran_securite.php on line 283
L'élan vert
    • Au Pays des vents si chauds

      Le Télégramme

      Depuis que le Pays des vents si chauds, terre de leurs ancêtres, a disparu sous les eaux, il y a bien longtemps, Nils et sa famille n’ont d’autre choix que d’errer de par le monde. Leurs montgolfières - superbes géantes de soie aux allures de baleines, dauphins ou tortues aériennes ornées de signes mystérieux - les entraînent, au gré des vents porteurs… Mais ces étrangers, vagabonds, voleurs (!) éveillent la méfiance de ceux d’en bas… Jusqu’à ce que la magie des saltimbanques venus du ciel n’opère. Séverine Vidal compose ici un superbe voyage onirique : sa petite musique des mots raconte une vie à l’esprit nomade, libre, emplie de rires, de soif d’ailleurs et de transmission. Fortement inspiré par cette douce (itin) errance, Bruno Pilorget nous plonge le temps d’une escale dans son univers chaleureux. Une ode à la vie bohème où trapèzes et accordéons conjuguent la fête, le cirque, les rencontres et l’amitié à la lumière de ciels rougeoyants et de rivages lointains. Une lecture-évasion qui donne envie de sortir les valises, pour y glisser nos « petites affaires et grands secrets, (nos) histoires et (nos) rêves » et poursuivre l’aventure.


      Enfantipages

      Dès les premiers mots, on est embarqué. Dès les premières images, on est transporté. Vers un ailleurs qui ressemble à un rêve. Celui de Séverine Vidal qui prend son envol à bord de montgolfières en forme d’animaux marins. Ces Géantes au long cours qui fendent les nuages, imposantes et légères sous le trait impressionnant de Bruno Pilorget. L’aventure évoque les thèmes du cirque, du trésor, du périple, du secret, de l’amitié, du nomadisme, de l’espoir… La chaleur des couleurs se mêle à la poésie du texte, pour faire de cet album, plus qu’une simple invitation à l’évasion, une vraie croisière pour l’imagination. Une très belle réussite.


      Nous Voulons Lire

      Voici l’histoire d’un peuple nomade obligé de quitter son pays qui a été noyé sous la mer. Ils s’appellent "les nomades des airs" car ils se déplacent en montgolfières. C’est un peuple libre qui suit "le chemin vers l’ailleurs". Mais il y aussi les souvenirs de la vie d’avant, avant la montée des eaux que ce peuple se remémore à l’aide de films vieux de "presque la moitié de mille ans".

      Cet album dont les illustrations majestueuses (à chaque fois sur deux pages) de Bruno Pilorget renforcent le caractère épique de l’histoire. Elle aborde plusieurs questions, celle de la différence, celll du respect et de la nécessaire connaissance des coutumes de l’autre, celle aussi de la mémoire que doit maintenir un peuple pour pouvoir vivre et survivre, l’identité. Ce n’est bien entendu pas le premier livre à s’emparer de ces problématiques, mais le fait que l’histoire prenne un caractère d’épopée fait que l’enfant trouvera plus facilement matière à réflexion, mais aussi au développement de son imagination grâce au pouvoir onirique du texte et des illustrations.


 

Les éditions de L’Élan vert bénéficient du soutien de Ciclic-Région Centre dans le cadre de l’aide aux entreprises d’édition imprimée ou numérique.

elan vert