Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/17/d317261532/htdocs/webelan/config/ecran_securite.php on line 283
Les Éditions de L'Élan vert - Billie du bayou
Accueil > Zoom sur.. > Billie du bayou

Billie du bayou

PNG - 348.4 ko
JPEG - 42.8 ko

La petite bande de Billie nous offre un aller
simple pour la Louisiane des années soixante.

Les personnages sont hauts en couleur. Il y a
mama Soro, qui tient l’épicerie du coin, l’âme
du bayou, Owen et Flynn, les deux Cajuns,
Will, le cousin créole de Billie et Garp, l’alligator
animal de compagnie ! Tous sont amoureux
de la musique.

Bonheur pour le lecteur de suivre les histoires trépidantes de Séverine Vidal, richement illustrées par Ronan Badel. Des animations (miniclips
ou jeux) prolongent les aventures de Billie
sur Internet ! Le jazz, les décors du bayou,
ses habitants… tout nous plonge dans cet univers
envoûtant et pittoresque.

Dans Le Banjo de Will, Will passe un mauvais quart d’heure… Son banjo, la prunelle de ses yeux,
son trésor, finit en mille morceaux. Ni une ni deux, la bande se démène pour le remplacer.

Dans SOS Garp en détresse, tous à la rescousse de l’alligator Garp ! Le gros Hugg l’a enlevé
et ils ont jusqu’à mardi soir pour le sauver ! Sinon, Garp finira en ragoût.

PNG - 2.9 ko






JPEG - 55.5 ko


Je voulais depuis quelque temps écrire une histoire qui se passerait en Louisiane. Et puis, lors d’un déjeuner (de travail !), les éditrices de L’Élan vert m’ont demandé de réfléchir à un projet de série avec un personnage récurrent, dans un univers fort. Quelque chose qui serait loin du quotidien, des histoires de cour de récré.
Alors j’ai plongé dans le bayou, j’ai imaginé cette vie-là, la musique omniprésente, le petit monde de Billie, des personnages drôles et touchants.
Et puis j’ai créé Garp, l’alligator de compagnie,
en tombant sur une photo du début du XXe siècle représentant une petite fille sur le dos
d’un crocodile tenu en laisse.

JPEG - 78.8 ko


J’avais envie (et l’envie a grandi
avec le projet !) de faire vivre un groupe
de personnes unies par la musique et aussi par la force de cette nature puissante autour d’eux. De l’aventure, oui,
un trésor que l’on va chercher,
de l’humour (Billie a un ton vraiment
à elle et une sacrée personnalité) et de la tendresse (immense, la tendresse, parce qu’on ferait quoi, hein, sans s’ouvrir aux autres ?). Dans les prochains tomes,
la musique prendra encore plus de place, on cherchera ce fameux trésor et puis Billie et les autres seront confrontés
au racisme et assisteront, depuis leur îlot préservé, à la montée du mouvement
des droits civiques.

Après, L’Élan vert a fait de ce texte
un projet animé, interactif, musical…

Pour moi, voir vivre mes personnages, d’abord avec les belles illustrations de Ronan Badel qui a si bien rendu les couleurs du bayou, puis avec les créations musicales de Thierry Lange-Berteaux et Alain Wilsch et enfin grâce aux animations créées par le studio Rosalis, c’est magique.
C’est émouvant, c’est drôle. C’est Billie du bayou !

PNG - 2.9 ko
JPEG - 183.4 ko







Enfant, j’étais fan des aventures de Tom Sawyer et Huckleberry Finn. En lisant les premiers textes
de Séverine Vidal, j’ai compris que Billie du bayou allait m’emmener dans le même type de récit.
Des enfants libres qui vivent des histoires incroyables dans des paysages d’aventure.

Un crocodile en guise d’animal de compagnie, un Indien qui habite un marais, un trésor que tout
le monde cherche, un horrible bonhomme tenancier d’un sale restaurant, et le tout en musique
s’il vous plaît. Voilà un retour en enfance qui ne se refuse pas.

JPEG - 654.2 ko

Comme souvent quand je commence
à illustrer un livre, le tout premier dessin est primordial, il donne l’impulsion
et l’envie de continuer. Ce peut être
un passage du livre, un paysage ou un des personnages. Cette fois-ci, j’ai choisi Mama Soro. Mama Soro résume à elle toute seule le ton de la série. Du rythme et de la tendresse. La grand-mère rêvée, mais aussi la chanteuse de blues qui joue aussi bien de la casserole qu’elle fait tourner son popotin en rythme.

Pour dessiner les aventures de Billie du bayou, j’ai essayé de trouver un trait proche de l’esquisse avec une mise en couleur la plus légère possible. Je voulais laisser une impression de spontanéité sans perdre le mouvement imposé par le récit. Un peu comme une musique improvisée, pas toujours académique mais très attachante. C’était ça, l’objectif : essayer de dessiner une partition de banjo. Je ne suis pas musicien, je ne connais pas le delta du Mississippi, c’est sans doute pour ça que je dessine.

PNG - 1.7 ko
PNG - 116.1 ko







Thierry Lange-Berteaux alias Toto
a le rythme dans la peau. Batteur
et multipercussionniste, il personnalise
l’un de ses instruments favoris, la washboard, avec des objets hétéroclites : sonnette de vélo, cendrier, poêle à frire…
Son groupe s’appelle d’ailleurs La Wash
à Toto
. www.thierrylangeberteaux.fr

Alain Wilsch a des doigts joueurs de guitare, un souffle enchanteur de trompette
et une âme de jazzman. S’il enseigne l’art
du jazz et son histoire depuis de nombreuses années, c’est bien le jazz Nouvelle-Orléans qui lui retourne la tête et lui donne
la banane. En plus de la guitare
et de la trompette, il s’adonne aux joies
du banjo et de la contrebasse. Écoutez sa musique :
myspace.com/wilsch-boisseau

JPEG - 225.2 ko
PNG - 6.4 ko
 

Les éditions de L’Élan vert bénéficient du soutien de Ciclic-Région Centre dans le cadre de l’aide aux entreprises d’édition imprimée ou numérique.

elan vert